La phrase interrogative CE1 - CE2 - CM1 - CM2

La phrase interrogative (CE1 - CE2 - CM1 - CM2)

Leçon & fiche d'exercices d'évaluation sur la phrase interrogative à imprimer en PDF

Dans les catégories « La Phrase CE1 – CE2 » et « La Phrase CM1 – CM2 » Récréakidz vous propose de découvrir un ensemble de ressources pédagogiques sur la phrase interrogative. Nous proposons tout d’abord un lien pour télécharger gratuitement une fiche d’exercices d’évaluation sur la phrase interrogative à imprimer au format PDF (niveau CE1 – CE2 – CM1 – CM2). accompagnée du corrigé. Plus bas dans la page, vous trouverez également une leçon globale sur la phrase interrogative (avec de nombreux exemples dédiés).

Téléchargez gratuitement toutes nos fiches d'exercices en un clic !
Évaluation & exercices sur la phrase interrogative CE1 CE2 CM1 CM2 à imprimer en PDF

Évaluation : fiche d'exercices sur la phrase interrogative à imprimer au format PDF (CE1 - CE2 - CM1 - CM2)

Fiche exercices phrase interrogative CE1 - CE2 - CM1 - CM2 à imprimer PDF

Récréakidz met à votre disposition 2 fiches d’exercices sur la phrase interrogative (niveau CE1 – CE2 – CM1 – CM2) à imprimer gratuitement au format PDF.

Dans ces fiches sur la phrase interrogative (accompagnées de la correction), nous demandons à l’élève :

  • de souligner les phrases interrogatives.
  • de relier chaque question à la bonne réponse.
  • d’inverser le sujet et le verbe de phrases déclaratives pour former des phrases interrogatives.
  • de compléter des phrases avec les mots Comment, Combien, Qui, Quand et .
Pratiquer la lecture pour progresser en français
Français pédagogie magazines

Abonnez votre enfant à un magazine jeunesse pour favoriser la pratique de la lecture « plaisir ».

Français pédagogie box lecture

Abonnez votre enfant à une box livres & lecture, il ou elle recevra chaque mois un sélection des meilleurs livres jeunesse !

Leçon phrase interrogative CE1 - CE2 - CM1 - CM2

Leçon sur la phrase interrogative (niveau CE1 - CE2 - CM1 - CM2)

Qu’est-ce qu’une phrase interrogative ? Définition

La phrase interrogative permet de poser une question, de se renseigner sur quelqu’un ou quelque chose. Elle se termine toujours par un point d’interrogation (signe de ponctuation “?”) et peut être formée de différentes manières.

Exemples :
As-tu fini tes devoirs ?
Comment vas-tu ?

On reconnaît la phrase interrogative grâce à l’un de ces trois éléments :

  • L’intonation de la voix qui change.
  • L’utilisation d’un mot interrogatif ou de l’expression est-ce que.
  • L’inversion du sujet et du verbe.

Construction de la phrase interrogative

L’inversion du sujet et du verbe

L’inversion simple

Pour construire une phrase interrogative à l’écrit, on utilise l’inversion du sujet et du verbe. Alors que la phrase affirmative se construit sur le modèle sujet verbe, la phrase interrogative se construit sur le modèle verbe-sujet. Sois vigilant, il y a un trait d’union (« – ») entre les deux.

  • Phrase affirmative : Tu vas à l’école.
  • Phrase interrogative : Vas-tu à l’école ?
L’ajout d’un pronom interrogatif après le verbe

Parfois, l’ordre des mots de la phrase affirmative ne bouge pas, mais tu dois rajouter un pronom interrogatif après le verbe pour que la phrase se transforme en interrogation. Le sujet est donc derrière le verbe : il y a encore inversion. Attention : pour des questions de liaison et de prononciation, il faut parfois rajouter un-t.

  • Phrase affirmative : Ton ordinateur fonctionne.
  • Phrase interrogative : Ton ordinateur fonctionne-t-il ?

Construction de l’interrogation avec « est-ce que… ? »

Pour construire une phrase interrogative à partir d’une phrase affirmative, il suffit de rajouter l’expression « est-ce que » avant la phrase.

  • Phrase affirmative : Tu aimes jouer au tennis.
  • Phrase interrogative : Est-ce que tu aimes jouer au tennis ?

Construction de l’interrogation avec des mots interrogatifs

La phrase interrogative peut aussi se construire grâce à une série de mots interrogatifs. Dans ce cas, on retrouve l’inversion sujet-verbe (verbe-sujet avec le trait d’union). Les mots interrogatifs ont tous des sens spécifiques. Ils peuvent signifier :

  • Le nombre ou la quantité (Combien) : Combien veux-tu de glaces ?
  • La manière (Comment) : Comment va-t-il ?
  • Le lieu (Où ; D’où) : est-il ? D’où vient-il ?
  • Le temps (Quand) : Quand arrives-tu ?
  • Le but (Pourquoi) : Pourquoi veux-tu apprendre le japonais ?
  • Le choix (Quel ; Lequel) : Quel vélo veux-tu ? Lesquelles de ces deux voitures préfères-tu ? [Attention : il faut accorder en genre et en nombre « quel » et « lequel » avec le nom auquel ils se rapportent].

Les autres mots interrogatifs les plus utilisés sont :

  • Qui [avec sa variante « à qui »] pose une question sur le sujet ou le COD dans la phrase : Qui viendra à ton anniversaire ? Mes amis.
  • Que pose une question sur le sujet ou le complément animé d’une phrase, ou bien sur une activité : Que fais-tu ? Je regarde la télé.
  • Quoi [avec ses variantes « à quoi » ; « de quoi » etc.] se met après une préposition quand cela concerne des choses inanimées : De quoi veux-tu parler ?

Interrogation totale ou interrogation partielle

L’interrogation totale

L’interrogation totale porte sur l’ensemble du contenu de la phrase. On peut y répondre par « oui » « non » et un ensemble de variantes (« peut-être« , « sans doute« , « probablement« , « sûrement« , « c’est fort possible » …).

  • Interrogation totale : Prendras-tu le bus pour aller au cinéma ?
  • Réponse : Oui / Non / Sans doute / Peut-être.

L’interrogation partielle

L’interrogation partielle porte sur un seul élément de la phrase. Il n’est pas possible d’y répondre par « oui » ou par « non« , la réponse est forcément de nature variable.

  • Interrogation partielle : Pourquoi es-tu si heureux ?
  • Réponse : Parce que la vie est belle ! (on ne peut pas répondre par oui ou par non, la réponse est variable).